Toamasina-Foulpointe: un axe déroutant

Les photos de la route reliant Toamasina, Foulpointe, Mahambo et le reste de la côte Est parlent d’elles-mêmes. La route est impraticable à plusieurs endroits pour les petites voitures et les conditions météo de la région Atsinanana n’arrangent pas son état. Les trous et les crevasses se multiplient et sont toujours plus profonds pour une vitesse de croisière dépassant rarement les 30km/h.

Quand cette voie était praticable, le tronçon Toamasina-Foulpointe se faisait en 1h30. A l’heure actuelle, il faut compter trois bonnes heures. Un projet de réhabilitation de la RN5 a commencé en avril 2017, mais il ne concernait que les 120 km reliant Mananara-Nord à Maroantsetra. La partie Toamasina-Foulpointe ne faisait malheureusement pas partie de ce projet d’envergure, estimé à 8 millions d’euros.

Si la RN5 est devenue impraticable pour la plupart des véhicules, elle n’en reste pas moins une merveilleuse route côtière. Conducteurs de quads, de SSV et de motos sportives ne se laissent pas démonter par son état et continuent de l’emprunter pour accéder aux pistes de la côte Est.

Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à partir en week-end vers le Nord-Est, et Rent501 a d’ailleurs ouvert plusieurs pistes de Tamatave à Fénérive-Est. Avec ses plages idylliques, sa végétation luxuriante et l’accueil chaleureux des habitants, cette destination attire les plus chevronnés. La côte Est reste une destination privilégiée pour les touristes désireux de typique et d’authentique, allant au-delà des clichés touristiques purement mercantiles.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier